vendredi 11 avril 2008

vous avez un message


C'est le titre d'un film avec Meg Ryan et Tom Hanks. Une libraire spécialisée dans les livres pour enfants doit fermer boutique pour cause de difficultés face aux grandes surfaces culturelles. Très connu.
Et bien, à Auray, il arrive à quelques détails près la même chose! Notre librairie jeunesse "la souris verte " ferme à la fin du mois. Et c'est un crève-cœur. On y était accueilli comme des lecteurs et non des consommateurs. Catherine, dans sa jolie boutique, avait toujours un mot gentil pour les enfants et nous les mamans, on se retrouvait à écouter notre libraire favorite nous lire une histoire.

Bon, et ben maintenant, je vais où? Je ne veux pas acheter des livres entre le salami et les tomates! Je ne veux pas qu'on me prenne dans les grandes surfaces culturelles pour un porte-monnaie à deux pattes! Je ne veux pas juste passer commande.

Bref: la souris verte va me manquer! Et si par hasard, Catherine passait par là: un grand merci.
Voilà, c'était mon humeur du jour un peu plus développée que d'habitude.

4 commentaires:

anne a dit…

je comprends ton chagrin! c'est terrible que les petits commerçants se fassent bouffer par les grosses machines...mais malheureusement ça ne va pas aller en s'arrangeant à mon avis...je regrette le poissonier, l'herboriste et la fromagerie de mon quartier...mais aller en grande surface est tellement facile et rapide...bref plus qu'à encourager à la résistance et à la conso consciente!

Marie-France a dit…

Entièrement d'accord avec toi, c'est un crève-coeur de voir toutes ces petites boutiques si chaleureuses et originales fermer les unes après les autres. Allant de temps à temps à Auray, je vois de laquelle il s'agit, je n'y étais pas entrée mais j'avais remarqué la vitrine. Je suis totlement allergique au discours de Monsieur E.L...... dans son soit-disant combat contre la vie chère. C'est une totale hypocrisie, et ce sont en plus des exploiteurs de personnel. Dans les petites boutiques, comme tu dis il y a une vraie écoute, un conseil personnalisé, et tu peux dénicher de vraies pépites introuvables ailleurs. Bon, il faudrait que je balaye aussi devant chez moi, moi qui achète depuis quelque temps des CD par internet !
Bon courage à cette libraire pour la suite.

Ronnie a dit…

Quel dommage ! Depuis que j'habite sur Paris, j'ai le plaisir de pouvoir refuser les grandes surfaces usantes et sans âmes ! Les librairies ont beaucoup de mal à survirvre avec les Amaz... et autres grands distributeurs. J'essais maintenant de favoriser les petites boutiques. Quitte à consommer moins... et j'ai encore beaucoup de chemin à faire ! Bon courage à Catherine de "la souris verte". Auray est pourtant une ville touristique ? Dommage.

pont des lions a dit…

C'est bien triste... cela me fait penser aux Leclercs qui veulent vendre des médicaments, du coup pour répliquer avec humour, les pharmaciens du sud ont mis des fruits et légumes et autres denrées périssables parmi leurs médicaments... et le conseil et la proximité humaine, où sont-ils donc?
Laure